Le fait que les animaux eux-mêmes ne peuvent pas parler pour eux-mêmes, le fait qu’ils ne peuvent pas s’organiser, faire de pétition, de défilé, de pression politique, ou d’atteindre notre niveau de conscience, - tout cela ne doit pas affaiblir notre devoir à agir pour leur compte. Leur impotence rend notre devoir d’autant plus prégnant.

Tom Regan, Animal rights, human Wrongs, in Environnemental Ethics, vol. 2 (1980)