Sous la direction de Jean Birnbaum

La pensée occidentale a longtemps défini l'animal par ce qui lui manque : la raison, la pudeur, le rire... Aujourd'hui, notre imaginaire reste dominé par la conception cartésienne de " l'animal-machine ", incapable d'accéder au langage, dépourvu de subjectivité, donc privé de tout droit. Or l'actualité vient régulièrement nous rappeler l'étrange proximité qui nous lie aux animaux : crise de la " vache folle ", grippes " aviaire " ou " porcine " Surtout, les avancées de la recherche remettent en question la frontière entre l'Homme et l'Animal. Ainsi, les travaux des paléoanthropologues ou des éthologues soumettent la foi humaniste dans le " propre de l'Homme " à rude épreuve. Mais, alors, comment relativiser l'exception humaine sans sombrer dans la confusion entre tous les vivants ? Comment l'Homme peut-il prendre ses responsabilités envers l'Animal, voire reconnaître avec lui une communauté de destin, sans se comporter lui-même comme une bête ?

Broché: 261 pages

  • Editeur : Editions Gallimard (9 novembre 2010)
  • Collection : Folio essais
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070438279
  • Participants:

    -Pascal Picq, paléoanthropologue et maître de conférences au Collège de France.

    -Francis Wolff, philosophe, professeur à l'Ecole normale supérieure (Paris).

    -Florence Burgat, docteur en philosophie et directrice de Recherche à l'INRA.

    -Elisabeth de Fontenay, philosophe.

    -Jean-Pierre Marguenaud, professeur de droit privé à la Faculté des droits et des sciences économiques de Limoges et directeur du Centre de recherche sur les droits de la personne.

    -Michel Pastoureau, historien médiéviste, spécialiste de la symbolique des couleurs, des emblèmes et de l'héraldique.

    - Frédéric Keck, anthropologue et historien de la philosophie.

    - Vinciane Despret, philosophe et psychologue.

    - Philippe Descola, anthropologue.

    - Caterine Larrère, professeur à l'Université de  de Paris I Panthéon-Sorbonne.

    - Frédéric Boyer, écrivain

    Table des matières

    L'HOMME, POINT CULMINANT DE L'EVOLUTION ?
    DES ANIMAUX-MACHINES AUX MACHINES ANIMALES
    DES INTELLIGENCES CONTAGIEUSES
    LES MALADIES ANIMALES REVELENT UNE SOLIDARITE VITALE
    A QUOI LA QUESTION " QUI SONT LES ANIMAUX ? " ENGAGE-T-ELLE ?
    DEVEROUILLER LE DEBAT JURIDIQUE
    A CHACUN SES ANIMAUX
    LIBERER LES ANIMAUX ? UN SLOGAN IMMORAL ET ABSURDE
    L'HISTORIEN FACE A L'ANIMAL : L'EXEMPLE DU MOYEN-AGE
    JEAN BRULLER-VERCORS : LA REBELLION COMME SPECIFICITE HUMAINE

    Pour en savoir plus, un court résumé du livre écrit par Nicolas Rousseau:

    http://www.actu-philosophia.com/spip.php?article261