24 décembre 2010

De l'origine du spécisme

Pour la majorité de nos contemporains, la condition pour être reconnu comme patient moral [1] à part entière réside dans l’appartenance à l’espèce humaine. Envers les animaux des autres espèces, on énonce au mieux des devoirs de second ordre, tels que celui de s’abstenir de mauvais traitements inutiles. Étant entendu qu’un mauvais traitement ne saurait être inutile dès lors qu’il sert quelque intérêt humain, qu’il s’agisse d’habitudes alimentaires, de curiosité scientifiques ou d’activités de loisirs. Cette morale à deux... [Lire la suite]
Posté par vegman à 14:34 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,