30 juin 2010

Conscience animale chez nos "cousins"

On lit, dans le numéro spécial de L’Express consacré à Darwin, qu’un Gorille, à qui l’on avait appris le langage des signes, a « raconté » à son soigneur en se réveillant qu’ « il avait fait un cauchemar : il s’était remémoré le jour où sa mère avait été tuée par les chasseurs et où il avait été capturé tout bébé » (p.53, 2009). Pierre Jouventin, La raison des plus forts - la conscience déniée aux animaux, p.36 © Imho/ Coll. Radicaux libres.
Posté par vegman à 22:22 - - Permalien [#]
Tags : , ,

22 juin 2010

L’impasse du christianisme

      A l’antiquité succède en Occident 2000 ans de christianisme. Or, en ce qui concerne l’animalité et la place de l’homme dans la nature, c’est une période de régression et d’obscurantisme car l’homme est alors irrémédiablement séparé de la nature et des animaux qu’il se doit d’exploiter (« Fructifier et multiplier vous, et remplissez la terre. Vous serez un objet de crainte et d’effroi pour toutes les bêtes sauvages et pour tous les oiseaux du ciel, pour tout ce qui rampe sur le sol et pour tous les poissons de... [Lire la suite]
Posté par vegman à 14:35 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 mai 2010

La Raison des plus forts : La conscience déniée aux animaux

de Pierre Jouventin, David Chauvet et Enrique Utria Broché: 237 pages Editeur : IMHO (22 mai 2010) Collection : Radicaux libres Langue : Français ISBN-10: 2915517525 Les avancées de la science contredisent radicalement la conception cartésienne de « l’animal-machine » ou le statut moderne de « res nullius » ou de « bien meuble ». Mais tandis que les preuves d’une continuité cognitive entre l’humain et l’animal s’accumulent, le sens commun continue de tenir les animaux pour des êtres sans conscience.... [Lire la suite]