31 mai 2013

Les animaux aussi ont des droits

avec Boris Cyrulnik , Elisabeth de Fontenay , Peter Singer et David Rosane Des entretiens de Karine Lou Matignon      Ils souffrent comme nous. Comme nous aussi, ils jouissent du bien-être. Mieux que nous parfois, ils s’imposent par la ruse et l’intelligence. Comment continuer à les traiter comme des « choses » dont on se contenterait de condamner l’abus ? Mais faut-il pour autant leur accorder des droits, et si oui lesquels ? Et qui veillera à leur application ? Pour... [Lire la suite]

26 février 2013

Les droits des animaux ======(Disponibilité: 22 mars 2013)==========

de Tom Regan   Traduction d'Enrique Utria   Les animaux ont des droits. C’est la thèse que défend Tom Regan dans cette œuvre fondatrice, contribution majeure à la réflexion morale contemporaine. Loin d’être sans pensée, comme l’affirmait Descartes, les animaux que nous mangeons, chassons ou livrons aux expériences scientifiques sont conscients du monde. Leur esprit est empreint de croyances et de désirs, de souvenirs et d’attentes. Ce sont, à ce titre, des êtres dotés d’une valeur morale propre, indépendamment de... [Lire la suite]
26 octobre 2012

L'Aïd sans sacrifice animal

L'association Droits des Animaux estime qu'il est important d'aller au-delà des clichés sur l'islam, souvent assimilé à une démarche contraire aux droits des animaux.   Ce dépliant démontre qu'il n'en est rien : la compassion envers les animaux est très présente en islam, parfaitement compatible avec le respect des animaux pour qui veut bien connaitre cette religion.   SOURCE: http://www.droitsdesanimaux.net/islam.php
15 octobre 2012

Animal, m'entends-tu?

Au fond, nous n'avons jamais de droit particulier sur les animaux, juste la prétention de penser. […] s'il est acquis que les grands singes ont une conscience et une sensibilité, que dire alors de ces milliards d'animaux maltraités pour nourrir, divertir, soigner, servir la voracité humaine ?   Karine Lou Matignon, À l'écoute du monde sauvage, pp, 119-120, 2012, éd. Albin Michel/Coll. Clés
Posté par vegman à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 mai 2012

Pétition : arrêtons de considérer les animaux comme des meubles !

mai 2012 par Justine Knapp Selon le code civil français, nos amis les bêtes sont toujours considérés comme « des biens meubles ». Les évolutions sur le statut juridique des animaux sont maigres, au grand désespoir de la Fondation 30 Millions d’Amis qui continue sa mobilisation à travers une pétition. 90% des Français possédant un animal de compagnie le considèrent comme un membre intégrant de la famille (1). Pourtant, selon le code civil français, il reste considéré comme « un bien meuble », au même titre qu’une chose... [Lire la suite]
18 janvier 2012

Cultiver le vivant

Pour les jaïns, tout ce qui est issu de la nature est vivant, et toute vie est sacrée. L'homme doit éviter de porter atteinte à la vie sous quelque forme qu'elle soit. Même si la survie de quelques espèces dépend de l'existence de certaines autres, nous ne devrions jamais considérer ce principe comme acquis. Les homme ne représentent qu'une des huit millions quatre cent mille espèces qui peuplent la Terre . Ils n'ont pas plus de droit que les autres. Tout être vivant, qu'il appartienne ou non à l'espèce humaine, a le droit de... [Lire la suite]
Posté par vegman à 20:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
10 février 2011

L'éthique animale

de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer Les animaux ont-ils des droits et nous des devoirs à leur égard (si oui, pourquoi, et lesquels) ? Méritent-ils tous notre considération morale (si non, au nom de quoi exclure certaines espèces) ? Quelles sont les conséquences pratiques de ces choix éthiques, en termes d'alimentation, de recherche scientifique, de divertissements et, plus largement, de projet de société ?L'éthique animale recouvre un ensemble de questions et non pas, comme on le croit trop souvent, une compilation de règles... [Lire la suite]
18 janvier 2011

Le cri la carotte : Aventures gauloises d'une végétarienne

de Sandrine Delorme   […] Je suis devenue végétarienne parce que j’ai compris ce qui se cachait de l'autre côté de mon assiette. Pour le veau, comme pour tout autre animal devenu viande. Je n’avais alors aucune idée des conséquences, ni de la longue évolution qui m’attendait, ni de brusquement devenir, simplement parce que je changeais mon alimentation, une sorte d’objecteur de conscience. […]Les mouvements pour le végétarisme, pour le véganisme et pour les droits des animaux ne cessent de préoccuper les consciences... [Lire la suite]